Tout savoir sur la RT 2012 et la RT 2020

En France, en 2011, le secteur du bâtiment était le secteur qui consommait le plus d’énergie. De plus, il générait 23% des émissions de gaz à effet de serre, ou GES. C’est pour cela que des réglementations thermiques ont été créées depuis 1974 : afin de réduire de façon durable les dépenses énergétiques de ce secteur économique.

De 1974 à 2012, les dépenses énergétiques des constructions neuves ont été divisées par deux. La réglementation thermique de 2012 prévoit de les diviser encore par trois.

Alors, en quoi la RT 2012 permet-elle de réduire durablement la consommation d’énergie ? Que faut-il mettre en place pour s’y conformer ? Quelles sont les nouveautés annoncées par la RT 2020 ? Nous vous proposons de découvrir les réponses aux questions que vous vous posez sur la RT 2012 et la RT 2020.

Les enjeux de la réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 succède à la RT 2005 et à la RT 2000. Voici les innovations apportées par la RT 2012 sur le plan de la consommation d’énergie des nouveaux bâtiments.

Définition et présentation de la RT 2012

La RT 2012, ou réglementation thermique 2012, est une norme française applicable à la construction de bâtiments résidentiels à compter de janvier 2013. Depuis 2013, elle est d’ailleurs obligatoire pour la construction de bâtiments neufs à usage d’habitation.

L’objectif de la RT 2012 est simple : développer la réduction de la consommation d’énergie et donc optimiser les ressources en énergie du logement neuf. Ainsi, la consommation d’énergie ne doit pas dépasser 50 kWh par an et par mètre carré. Ce seuil correspond à la valeur moyenne du label BBC : Bâtiment Basse Consommation.

Les exigences de performances énergétiques de la RT 2012

La RT 2012 est définie par trois exigences de performances énergétiques que nous allons vous présenter.

  • Le Bbio, ou besoin bioclimatique. L’indice Bbio caractérise l’impact de la conception bioclimatique sur la performance énergétique. L’orientation de la maison, l’isolation, l’éclairage naturel ou encore les apports solaires ont une influence sur l’indice Bbio. Le Bbio est modulé selon la localisation géographique, l’altitude et la typologie du bâtiment.
  • Le Cep, ou consommation d’énergie primaire. À l’instar du Bbio, le Cep est modulé en fonction de la localisation géographique et de l’altitude du bâtiment. Il est également modulé selon les GES, la surface moyenne, le type de bâtiment et son usage.
  • Le Tic, ou température intérieure conventionnelle. Le tic est un indicateur relatif au confort intérieur en été. Plus précisément, c’est la température maximale que peut atteindre un bâtiment sur une période de cinq jours consécutifs de grosse chaleur.

Les exigences de moyens de la RT 2012

Au-delà des exigences de performances énergétiques, la RT 2012 inclut également des exigences de moyens comme :

  • la surface vitrée qui doit représenter au minimum un sixième de la surface habitable ;
  • la mise en place de protections solaires pour les locaux de sommeil ;
  • la généralisation du test de l’étanchéité à l’air d’un bâtiment ;
  • le traitement des ponts thermiques ;
  • l’utilisation des énergies renouvelables pour une maison individuelle.

Parmi toutes les énergies renouvelables, nous pouvons citer pour la construction de maisons neuves :

  • les panneaux solaires photovoltaïques ;
  • la chaudière à bois ;
  • le poêle à bois ;
  • la pompe à chaleur ;
  • le chauffe-eau solaire ;
  • le chauffe-eau thermodynamique ;
  • les tuiles solaires ;
  • la mini éolienne ;
  • etc.
Les réglementations thermiques RT 2012 et RT 2020
Installation de panneaux photovoltaïques pour répondre aux exigences de la RT 2012.

Le BEPOS : tournant majeur de la RT 2020

La pandémie du coronavirus a décalé la mise en application de la RT 2020, initialement prévue début 2020. Cependant, cette nouvelle réglementation reste d’actualité.

Les nouveautés de la RT 2020 pour la construction de logements neufs

La RT 2020 représente un véritable tournant dans la construction de logements neufs. En effet, si la RT 2012 a permis de réduire la consommation d’énergie, la RT 2020 propose la construction de bâtiments à énergie positive : les BEPOS. Cela signifie que dès l’application de cette nouvelle réglementation thermique, tous les bâtiments neufs devront être des bâtiments à énergie positive.

Un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Pour produire plus d’énergie qu’il n’en consomme, un bâtiment doit être construit avec des matériaux innovants et des techniques particulières.

Les matériaux innovants des futurs BEPOS de la RT 2020

Pour se conforter à la RT 2020 et proposer des logements positifs, les constructeurs utilisent des matériaux innovants comme :

  • le vitrage chauffant ;
  • le bloc béton en pierre ponce ;
  • le béton à base de fibres de lin ;
  • le béton LiTraCon translucide ;
  • etc.

La mise en application de la RT 2020 est un enjeu majeur pour le secteur du bâtiment. De nouveaux matériaux vont équiper les maisons de demain afin de réduire l’impact de la construction sur l’environnement et afin de limiter les dépenses énergétiques.

Dès à présent, les constructeurs de maisons individuelles proposent des projets de construction respectueux de l’environnement afin d’anticiper la future réglementation thermique, la RT 2020 qui succédera à la RT 2012.

Laisser un commentaire

Fermer le menu