Toiture et couverture : on fait le point

Positionnées sur la charpente, la toiture et la couverture permettent de protéger une maison du froid, des intempéries, du vent, de l’humidité ou encore du bruit. La couverture est également nécessaire pour canaliser et collecter les eaux pluviales. Mais la toiture et la couverture remplissent également un rôle esthétique et un rôle écologique.

En effet, en fonction du type de toiture et des matériaux que vous choisirez pour la couverture, vous pourrez apporter un cachet supplémentaire à votre maison et vous pourrez réaliser des économies d’énergie.

Les différentes formes de toiture

Toutes les formes de toiture donnent un charme particulier à une maison. Toit en appentis, toit à demi-croupe normande, toit plat ou toiture en dôme, la maison se différencie par la forme de sa toiture. La toiture fait partie du patrimoine local, car son style, tout comme ses matériaux, varie d’une région à l’autre.

Il existe différents types de toitures dont les plus répandues sont la toiture à deux pans et la toiture plate. Si le toit en pente à deux pans est plus traditionnel, le toit plat est plus moderne. De plus, la toiture plate permet d’agrandir l’espace de vie, car le toit peut être utilisé comme une terrasse. Il peut aussi être végétalisé.

Mais le toit plat n’est pas le seul type de toiture utilisée pour la construction d’une maison moderne. En effet, de nombreux autres types de toits sont disponibles et pourront vous être présentés par votre constructeur de maisons individuelles :

  • la toiture monopente ;
  • la toiture à trois pans ;
  • la toiture à quatre pans ;
  • la toiture en T ;
  • la toiture en L ;
  • la toiture arrondie ;
  • la toiture dôme ;
  • la toiture avec une double courbure ;
  • la toiture à demi-croupe normande ;
  • la toiture tourelle ;
  • la toiture mansardée ;
  • la toiture pavillon ;
  • etc.

Au moment de choisir le type de votre toiture, vous devrez consulter le PLU, car dans certaines régions ou dans certaines communes, des règles esthétiques encadrent les constructions. Par exemple, si le PLU interdit le toit terrasse dans la commune où vous faites construire, le permis de construire pourra vous être refusé. Le Plan local d’urbanisme devra également être consulté au moment de choisir les matériaux de la toiture, car ils ne sont pas tous autorisés partout.

En confiant votre projet de construction à un professionnel local, vous êtes certain de disposer de tous les éléments afin que votre logement soit en accord avec les réglementations locales et afin qu’ils correspondent à vos goûts et à votre budget.

Le choix des matériaux de couverture

Au-delà de la forme de la toiture, les matériaux de couverture font également partie des éléments très visibles. Ils seront donc déterminants pour donner du style à votre maison.

Pour commencer ce tour d’horizon des matériaux de couverture, il faut savoir qu’ils peuvent être choisis en fonction de la région. En effet, certains matériaux sont typiques d’une région. Ainsi, la couverture en tuiles canal est privilégiée dans le Tarn, tandis que l’ardoise sera davantage utilisée en Bretagne.

Nous avions déjà évoqué les panneaux photovoltaïques dans un précédent article. Pour la toiture, vous pourrez choisir des tuiles photovoltaïques, aussi appelées tuiles solaires. La tuile photovoltaïque est donc une tuile qui produit de l’électricité. Remplaçant les couvertures traditionnelles, il s’agit d’une nouvelle technologie : le BIPV. BIPV signifie Building Integrated Photovoltaics et peut se traduire par le photovoltaïque intégré au bâtiment.

Concernant les couvertures traditionnelles, vous aurez le choix entre :

  • la toiture en ardoise ;
  • la toiture avec des tuiles ;
  • la toiture en bois ;
  • la toiture en pierre ;
  • la toiture en chaume ;
  • la toiture en bardeaux métalliques ;
  • la toiture en shingle ;
  • la toiture en métal, comme le zinc, le cuivre ou l’aluminium ;
  • la toiture terrasse carrelée ou végétalisée ;
  • etc.

Le shingle est un matériau qui vient d’Amérique du Nord, c’est pour cette raison qu’il s’appelle également bardeau canadien ou ardoise bitumeuse. En effet, lorsqu’il est posé, le shingle ressemble à de l’ardoise. En fait, il s’agit d’un support en fibres de verre positionné entre deux couches de feutre asphalté ou bitumé. Le shingle est disponible dans une large gamme de coloris : vert, noir, gris, jaune, rouge, etc.

Concernant le toit en chaume, il est constitué de paille de roseau, de paille de blé et de paille de seigle. Ce matériau de toiture écologique se retrouve davantage en Bretagne et en Normandie.

Le prix des différents matériaux ainsi que leur durée de vie pourront impacter votre décision finale. Dans tous les cas, rapprochez-vous d’un professionnel de la construction dans le Tarn : il sera le mieux placé pour vous présenter les différents matériaux. Il vous permettra également de véritablement personnaliser votre maison et votre toiture en vous aidant à choisir un matériau écologique et moderne au meilleur prix.

Pour résumer, le choix de la forme de la toiture et de ses matériaux constitue une étape incontournable dans un projet de construction de maison. Non seulement vous donnez du cachet à votre maison, mais vous choisissez également les matériaux en fonction de leurs propriétés écologiques et économiques.

Fermer le menu