Tendance mur végétal

Vous voilà enfin chez vous, dans la maison que vous avez imaginée, construite et agencée selon vos goûts et vos envies de vie … Il ne manque plus qu’à introduire la végétation qui vous convient et, pourquoi pas, sortir du jardin traditionnel pour tester un mur végétal ?

Car le végétal se décline désormais à la verticale ! Le « mur végétal » est un assemblage de plantes disposées à la verticale, et utilisé tout aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Il peut être fixe (positionné sur l’un de vos murs) ou mobile, pour suivre le fil de vos envies de bouts d’espace verdoyants. Paré de certaines espèces végétales, il peut même avoir des vertus dépolluantes !

La colonisation des murs par les plantes est un phénomène qui se développe tout naturellement sur les sites non entretenus. Un air propre conjugué à un taux d’humidité suffisant suffit à faire apparaître le végétal : toute surface tend à être spontanément colonisée par des bactéries, des algues, des mousses et des lichens … préparant l’apparition de petites plantes, généralement des plantes dites épiphytes : elles n’ont pas besoin de sol pour pousser. Un mur qui reste sec sera plus facilement colonisé par des plantes grimpantes, comme le lierre et la vigne vierge.

La main de l’homme a apprivoisé ce phénomène spontané de la nature pour en faire un objet esthétique des murs de nos maisons et bâtiments. Certaines espèces végétales se prêtent tout particulièrement à la verticalité. Les plantes grasses et les succulents présentent de nombreux avantages : leurs racines sont peu profondes et ils absorbent l’humidité dans leur feuillage, et l’eau ainsi stockée leur permet de survivre plusieurs jours sans arrosage. Il est une autre espèce, dite des « filles de l’air » : on en compte plus de 700 – elles appartiennent à la famille des plantes épiphytes et se servent d’autres plantes comme support.

Vous souhaitez aménager une façade extérieure de votre maison ? Cela peut se faire à partir du sol : les racines de plantes grimpantes y puiseront l’eau et la nourriture dont elles ont besoin. Vous pouvez également intégrer la flore environnante grâce à des balconnières, jardinières, ou encore en plaquant des murs conçus pour être végétalisés : ils contiennent le substrat des plantes et intègrent un apport d’air continu. Un exemple : une ossature métallique peut être placée sur un mur porteur, soutenant une plaque PVC sur laquelle sont agrafées des couches de feutre de polyamide : elles miment les mousses qui se développent naturellement sur les parois rocheuses et qui servent de support aux racines de plantes. Les minéraux indispensables à la croissance des plantes sont diffusés dans le feutre par un système de tuyaux apportant la solution nutritive. L’excès d’eau est recueilli tout en bas du mur par une gouttière pour être réinjectée dans les tuyaux. Le mur végétal fonctionne ainsi en circuit fermé.

Autre solution : un mur modulable. Tel un puzzle, différents éléments végétaux peuvent être positionnés selon vos envies. Le substrat utilisé peut être une mousse végétale capable d’absorber 15 fois son poids en eau. Ce genre de murs végétaux permet d’améliorer le bilan thermique de la construction tout en protégeant des intempéries. Autres possibilités : l’enveloppe végétale modulable, ou encore des cassettes modulaires qui accueillent tous les supports de culture, le positionnement de végétaux grimpants et retombants assurant la biodiversité de l’installation.

 

Le mur végétal se décline tout autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre maison !

Vous souhaitez intégrer des morceaux végétaux sur les murs de votre intérieur ? Première précaution : la lumière doit être amenée en quantité et qualité suffisantes, et si possible être orientée vers le haut pur assurer une bonne croissance des végétaux. Votre mur végétal trouvera sa place idéale sous une verrière ou dans une véranda.

Vous pouvez aussi vous aventurer à confectionner votre propre mur végétal. A une petite échelle, une planche de bois, un cadre de tableau et un filet pour retenir la surface de terre suffisent : une fois ce cadre fertile et pratique mis en place, il ne vous reste plus qu’à positionner vos plantes dans la grille formée par le filet. Il existe aussi des kits et modules qui permettent d’agencer vos végétaux favoris sur la superficie qui vous convient.

Le mur végétal est aussi une tendance écologique ! En effet, le rendu esthétique n’est pas le seul avantage des murs végétalisés : meilleure régulation thermique de la construction, refroidissement de la surface par évapotranspiration dans le cas de plantes grimpantes en contact direct avec le mur, production d’oxygène et épuration de l’air, absorption jusqu’à 50% e la quantité d’eau tombant sur les toits, isolation acoustique de certaines compositions végétales. A l’intérieur de voter maison peut avoir des vertus dépolluantes : saviez-vous que l’air intérieur est beaucoup plus pollué que l’extérieur ? Les plantes recyclent le dioxyde ed carbone en oxygène et purifient l’air de nombreux polluants domestiques. On comprend que les parois verticales végétales aient été développées pour servir l’écologie urbaine, pour restaurer notamment les réseaux de corridors biologiques en ville : le végétal qui vit que les murs entretient un microclimat, peut jouer un rôle d’épuration des eaux, de régulation des crues urbaines et de la qualité de l’air … et sert tout autant de refuge ou de garde-manger pour les oiseaux, invertébrés ou mammifères.

 

En résumé, le mur végétal est LA tendance esthétique et écologique pour votre maison !

Laisser un commentaire

Fermer le menu