Financer son projet : « Le prêt à taux zéro »

La question des possibilités de financement est la première pierre à l’édifice de votre maison : quelle somme puis-je emprunter en fonction de mes revenus ? de mes charges familiales ? de mon apport en capital ? A quel taux ? Auprès de quel organisme ? … Et ai-je droit au fameux prêt à taux zéro (PTZ) ? 

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un dispositif de soutien d’accès à la propriété mis en place par l’Etat : il vous permet de financer une partie du montant total de la construction de votre future résidence principale. Concrètement : vous remboursez le montant qu’il vous a été accordé d’emprunter à taux zéro… et rien de plus ! Pas d’intérêt sur ce montant de prêt aidé par l’Etat. 

Comment savoir si vous y avez droit ? Condition n°1 : vos revenus ne doivent pas dépasser un certain seuil. Condition n°2 : vous n’êtes pas propriétaire (et ce depuis une période d’au moins 2 ans) du logement que vous occupez au moment où vous contractez le prêt : en effet, le PTZ aide à financer l’achat ou la construction de votre future résidence principale en tant que propriétaire. Le logement que vous achetez ou construisez doit devenir votre résidence principale au plus tard un an après son achat ou la fin de travaux. Sont aussi pris en compte, en sus de vos revenus : le département et la ville de votre futur logement, la zone de votre commune (A, Abis, B1, B2 ou C), le coût de l’achat ou de la construction, le nombre de personnes amenées à vivre dans votre logement (vos charges familiales). 

Attention, le PTZ ne finance qu’une partie de votre achat : vous devrez donc le compléter par un autre type de financement. Le plafond du cout total pris en compte par le PTZ dépend de la zone géographique du logement et du nombre de personnes qui vont l’habiter. Par exemple, si votre futur logement se situe en zone A bis, A ou B1, le montant du PTZ permet de financer jusqu’à 40% du cout total de l’opération, et, en zones B2 ou C, jusqu’à 20%.

Comment se calcule le montant du PTZ par rapport au montant total de votre achat ? Là encore, le calcul prend en compte plusieurs paramètres : votre zone d’habitation, le nombre d’occupants de votre maison, le prix total de construction, le fait que votre logement soit neuf.

Y’a-t-il une durée maximale de remboursement du PTZ ? Tout dépend de vos revenus, de la composition du foyer et de la localisation de votre maison. La durée de remboursement est inversement proportionnelle à vos revenus, s’étendant de 20 à 25 ans : plus ceux-ci sont bas, plus la durée est longue. Deux périodes sont ici à prendre en compte : 1 / la période du différé (les années durant lesquelles vous ne remboursez pas votre PTZ mais la somme empruntée à d’autres organismes bancaires, etc.), et 2 / la période de remboursement du PTZ faisant suite à ce différé : celle-ci varie entre 10 et 15 ans.

A qui devez-vous adresser votre demande de PTZ ? Votre demande est à formuler directement à l’établissement de crédit que vous avez choisi.

Si vous le souhaitez, Maisons Sofia peut vous conseiller sur les différents plans de financement possibles, et rechercher pour vous les meilleurs taux auprès de nos partenaires financiers, en lien avec la possibilité d’accès au prêt à taux zéro. 

Laisser un commentaire

Fermer le menu